Le radiopharmaceutique chlorure de rubidium-82 présente l’avantage d’être disponible à la demande à partir d’un générateur de strontium-82/rubidium-82 associé à un injecteur relié directement à une veine du malade installé sur le lit de la caméra TEP. Ce système a déjà obtenu une autorisation pour une utilisation clinique aux USA. La facilité d’utilisation et l’accessibilité de ces générateurs de rubidium-82 a permis de rendre l’analyse de la perfusion cardiaque en TEP accessible à de nombreux services de médecine nucléaire américains, contrairement à l’azote-13 qui requiert un cyclotron sur site hospitalier pour être produit. Un nouveau radiopharmaceutique (dénommé Flurpiridaz) utilisant le fluor-18 largement utilisé en cancérologie et produit en routine dans de nombreux cyclotrons de basse énergie est en fin de développement clinique aux USA pour la détection d’ischémie myocardique mais non encore autorisé.